Back To Top

foto1
Association fondée en 1913, sous le patronage de Raymond Poincaré, ancien Président de la République.

VOIR LES VIDEOS

 

LES INVITÉS DU PALAIS

Récital de piano par Samuel Wizmane - Sa…

En ces temps de confinements, le Palais littéraire et musical est heureux de vous proposer de...

Lire la suite

Discours de son Président, Christian Cha…

Après une période difficile, le Palais littéraire et musical revient en format digital !  Planning de diffusion...

Lire la suite

La parole et l'écriture

Laure Heinich, avocate et écrivaineEtienne Tarride, avocat honoraireRichard Malka, avocat et écrivain

Lire la suite

Gaston Monnerville - André Bendjebbar

Gaston Monnerville, André Bendjebbar, historien

Lire la suite

Napoléon Bonaparte et le code civil

Napoléon Bonaparte et le code civil, par Jean Luc Chartier

Lire la suite

Hommage à Jean-Denis BREDIN

Mardi 19 octobre 2021, le Palais littéraire et musical a rendu hommage à Jean-Denis BREDIN, ancien...

Lire la suite

Le Palais Littéraire et Musical a reçu vendredi 18 novembre à 20h00, à la Maison du barreau de Paris, la conférence "Regards croisés sur le Palais de Marcel Proust : la place du droit et de la cuisine dans la vie et l’œuvre de l’auteur" par Gaël TYNEVEZ et Jean-Baptiste BOURGEOIS

Hippolyte WOUTERS viendra conclure cette conférence en évoquant Proust et l'humour.

 

 

Gael TYNEVEZGaël TYNEVEZ est Avocat au Barreau de Paris depuis 1993. Il partage son activité en droit social entre le conseil aux entreprises et le contentieux prud’homal.

Passionné de longue date par l’histoire de la musique anglaise et américaine, il est l’auteur de deux ouvrages consacrés aux Beach Boys, une biographie du groupe et une analyse de leur chef d’œuvre sorti en 1966, « Pet Sounds ».

Amoureux de sa bretagne natale, il se plait aussi en région parisienne où il peut assouvir son penchant pour la littérature française, en se promenant de la Vallée-aux-loups à la Maison de Zola, en passant par la Maison de Balzac, le Château de Monte-Cristo ou encore les bords de Seine, chers à Maupassant.

Il entretient tout particulièrement une passion pour l’œuvre de Marcel Proust, relue à la faveur de la période du confinement …

          Jean-Baptiste BOURGEOISJean-Baptiste BOURGEOIS est Avocat au Barreau de Paris depuis 1993. Il exerce son activité en droit de la propriété industrielle et en droit des contrats commerciaux. Ce n’est que sous la torture qu’il avouera une passion immodérée pour Winston S. Churchill, les automobiles anglaises pré-1974, les chevaux et les ris de veau croustillants.

Après plusieurs tentatives infructueuses, il a fini à 20 ans par comprendre le plaisir sans cesse renouvelé que peut procurer la lecture de l’œuvre de Marcel Proust. Les différents tomes de La Recherche Du Temps Perdu reviennent régulièrement sur sa table de chevet, en ordre dispersé, souvent accompagnés d’autres ouvrages sur des aspects périphériques de l’œuvre.

Gaël TYNEVEZ évoquera le souvenir de Marcel Proust, et de son œuvre, très exactement 100 ans après sa mort, et du rapport de l’écrivain avec la chose juridique.

La Conférence aurait pu s’intituler plus légèrement, sur cet aspect, « A la recherche du juriste perdu », tant il est vrai que la place du droit dans la vie et l’œuvre de Marcel Proust peut paraître, de prime abord, ténue. Si certains écrivains ont largement mis à profit leur formation juridique - c’est le cas bien sûr de Balzac, dont certains des plus fameux romans ont la saveur de cours de droit - Marcel Proust est plus discret sur ses connaissances juridiques.

Licencié en droit, Marcel Proust aurait pu se destiner à une carrière juridique classique (magistrat, plutôt qu’avocat), ce qui était le souhait de son père. Mais les salons parisiens avaient manifestement plus d’attraits qu’une étude d’Avoué ou qu’un cabinet de Juge d’instruction.

Pour autant, la place du droit dans la vie et l’œuvre de Marcel Proust est loin d’être anecdotique.

Marcel Proust est un homme plein de paradoxes. Prétendument dilettante, il écrira un livre comprenant plus d’un million de mots. Archétype de l’écrivain mondain homosexuel, il passera sa vie à tomber amoureux de jeunes filles, puis de femmes. Présenté comme sensible et délicat, trop attaché à sa mère, il se souviendra de son service militaire comme l’une des périodes les plus heureuses de sa vie … Et n’hésitera pas plus tard à provoquer en duel un téméraire critique, voire à boxer celui qui cherche à lui prendre son taxi !

Et donc, si sa vie de juriste a été brève, son œuvre recèle pourtant de nombreuses références au droit, et quantité de passages (plus ou moins secrets) ramenant à la chose juridique.

Jean-Baptiste BOURGEOIS, partant du constat surprenant que tant l’œuvre que l’auteur lui-même sont entrés dans le panthéon de la littérature universelle grâce à une simple madeleine et un peu de thé, se penchera ensuite sur la place occupée par la gastronomie et la cuisine dans la vie et l’œuvre de Marcel Proust.

Il évoquera les rapports compliqués mais inspirés que Marcel Proust a entretenu avec la cuisine, les aliments et la vie sociale autour des repas, tant dans sa vie que dans son œuvre. Il relèvera notamment le contraste entre l’exubérance de son style lorsqu’il aborde ce sujet dans son œuvre, opposé à son manque total d’intérêt doublé d’un ascétisme maniaque lorsqu’il s’agissait pour lui de sacrifier aux plaisirs de la table.

 

 

NOS PARTENAIRES

  • Lexposia
  • GESTISOFT

Copyright © 2022 Palais littéraire & musical Rights Reserved.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant de réaliser des statistiques de visites.