Back To Top

foto1
Association fondée en 1913, sous le patronage de Raymond Poincaré, ancien Président de la République.

VOIR LES VIDEOS

 

LES INVITÉS DU PALAIS

Tancrède en concert - 7 novembre - Salle…

Le Palais Littéraire et Musical reçoit le 7 novembre 2018 à 20h30 à la salle Cortot...

Lire la suite

Boualem Sansal

Le Palais Littéraire et Musical a reçu, le jeudi 15 décembre 2016 à 19h30 à l'Auditorium de la Maison de l'avocat du Barreau de Paris (2 rue de Harlay, 75001 Paris) pour une conférence de :

Monsieur Boualem Sansal
Grand Prix de la Francophonie de l'Académie française

Dans « 2084. La fin du monde », l’écrivain couronné par l’Académie française imagine, à la manière de George Orwell et son célèbre « 1984 », l’avènement d’un totalitarisme islamique conquérant au nom duquel « la peur de Dieu sera plus forte que celle des armes.

Une séance de dédicace de son roman "2084. La fin du monde" a été organisée à cette occasion.

Né en 1949, Boualem Sansal vit à Boumerdès, près d'Alger. Il est notamment l’auteur du Serment des Barbares, Prix du premier roman 1999 et du Village de l'Allemand, Grand Prix RTL-Lire 2008 et Grand Prix SGDL du roman 2008. Boualem Sansal a reçu le Prix du Roman arabe 2012 pour Rue Darwin, et s’est vu décerner en 2013 le Grand Prix de la Francophonie de l’Académie française pour l’ensemble de son œuvre.

 

L’Abistan, immense empire, tire son nom du prophète Abi, «délégué» de Yölah sur terre. Son système est fondé sur l’amnésie et la soumission au dieu unique. Toute pensée personnelle est bannie, un système de surveillance omniprésent permet de connaître les idées et les actes déviants. Officiellement, le peuple unanime vit dans le bonheur de la foi sans question.
Le personnage central, Ati, met en doute les certitudes imposées. Il se lance dans une enquête sur l’existence d’un peuple de renégats, qui vit dans des ghettos, sans le recours de la religion…
Boualem Sansal s’est imposé comme une des voix majeures de la littérature contemporaine. Au fil d’un récit débridé, plein d’innocence goguenarde, d’inventions cocasses ou inquiétantes, il s’inscrit dans la filiation d’Orwell pour brocarder les dérives et l’hypocrisie du radicalisme religieux qui menace les démocraties.

Pour vous inscrire, cliquez-ici

NOS PARTENAIRES

  • Barreau de Paris
  • Lexposia
  • Gestisoft, logiciel pour avocats

Copyright © 2018 Palais littéraire & musical Rights Reserved.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant de réaliser des statistiques de visites.